Les Techniques de drague : Réussir vos rencontres

Retrouvez nos très nombreux conseils pour réussir vos rencontres ! Ces techniques de séduction ont fait leur preuve alors lisez attentivement !


Inscrivez-Vous : ▷💞 Offre eDarling 3 jours gratuit👫 Mecacroquer.com💏 Easyflirt💋 AdopteUnMec Gratuit
Home » » Tchat : que faire quand on n'a pas de répartie ?

Tchat : que faire quand on n'a pas de répartie ?



Arme de séduction au pouvoir insoupçonné, la répartie est un atout majeur dans la rencontre, plus encore dans la rencontre virtuelle. Pourtant, celle-ci n’est pas donnée à tout le monde. Si c’est votre cas, pas de panique. Il y a des solutions.

Tchat : que faire quand on n'a pas de répartie ?



Reprendre confiance

Ils trouvent les bons mots au bon moment, enchaînent les joutes verbales, les provocations pertinentes, les tournures rigolotes, les esquives redoutables, et surtout ils répondent du tac au tac : pour certains, la langue bien pendue est un véritable don, un don de séduction. Un don dont vous n’êtes pas pourvu(e), à votre grand désespoir : vous, par exemple, vous ne la trouvez jamais, la bonne réplique, ou alors après coup : « J’aurais dû dire ça », pensez-vous… trop tard. Au lieu de ça, vous avez bafouillé, hésité, écrit puis effacé une réplique sans saveur avant d’appuyer, résigné(e), mais frustré(e), sur le bouton « envoyer ». Une fatalité ? Pas du tout. Si vous ne parvenez pas à trouver l’inspiration, c’est avant tout parce que vous êtes paralysé(e) par la peur et le manque de confiance. Un manque de confiance qui grandit à mesure que votre interlocuteur balance, lui, des répliques ironiques, provocatrices, drôles et bien trouvées. Du coup, vous bloquez et pire encore : vous développez, en même temps qu’une fascination, une susceptibilité exacerbée face à la critique, née de la frustration de ne pas pouvoir y répondre comme vous le souhaiteriez. Il est grand temps de réagir.

La répartie, ça se cultive
Mais si certains semblent naturellement dotés de ce don, pour d’autres, au contraire, il requiert de l’exercice, de la patience et de l’entraînement. Si vous ne deviendrez probablement pas le roi (la reine) du ping-pong verbal en un claquement de doigts, vous pouvez apprendre à cultiver et à nourrir votre répartie. Et pour ça, il existe des solutions à long terme, comme lire beaucoup, et des subterfuges plus rigolos à court terme : noter dans un cahier toutes les répliques provocatrices, drôles, caustiques, tous les bons mots, les calembours, bref, tout ce qui vous a plu dans les films, les livres, à la télé, ce que vous entendez ici et là, les perles en tout genre, des plus incisives aux plus rigolotes… Le tout sera ensuite de placer ces répliques au bon moment pour épater votre interlocuteur voire même le déstabiliser… Et pas de panique : s’il (elle) reconnaît votre réplique, il (elle) n’en sera que plus épaté de voir que vous êtes une femme (un homme) cultivé(e). L’occasion de retourner la situation encore plus à votre avantage en lui répondant « Tu as reconnu Sacha Guitry ? Voilà qui m’épate…»

De l’utilité des pirouettes

Pourtant, malgré ces petites tactiques, il vous arrivera (comme aux meilleurs) de sécher face à une question, à une attaque, à une phrase déroutante. C’est là qu’il vous faudra dégainer la pirouette qui tombe à pic. Car sachez-le : le sens de la répartie est un art à double pouvoir : l’attaque, mais aussi l’esquive. Vous ne savez pas quoi répondre ? Changez habilement de sujet (au pire, vous pourrez toujours dire que vous n’aviez pas lu sa dernière phrase), et réorientez la discussion vers autre chose, en dégainant un lapidaire « au fait, j’avais oublié de te demander… ». Et hop, c’est reparti pour un tour. S’il(elle) insiste, vous pouvez toujours vous en sortir avec un peu d’imagination : « Si je réponds à cette question, tu risques de regretter de me l’avoir posée…» et autres « Tu t’aventures sur un terrain glissant, alors je te laisse y aller sans moi… » Et pan. Dans les dents.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Vous aimerez aussi

FORUM MEETIC GRATUIT

Une astuce au hasard :
Rejoignez nous sur Facebook
suivez nous sur Twitter
Recommander sur Google Plus
Abonnez vous au RSS